Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Asparagus - l'empreinte nature

Le Sophora Japonica Pendula, proposé par Asparagus au concours de l’Arbre francilien de l’année 2015, sélectionné pour l’expo-photo des 20 plus beaux arbres d’Île-de-France

Le Sophora Japonica Pendula, proposé par Asparagus au concours de l’Arbre francilien de l’année 2015, sélectionné pour l’expo-photo des 20 plus beaux arbres d’Île-de-France

Le jury du concours régional de l’Arbre francilien de l’année, organisé par l’Agence des espaces verts (AEV) de la Région Île-de-France, a sélectionné le Sophora Japonica Pendula, présenté à ce concours par Asparagus, pour participer à la prochaine exposition photographique des 20 plus beaux arbres franciliens. Aux côtés de l’arbre victorieux, le Cèdre bleu pleureur de l’Atlas de l’arboretum de la Vallée-aux-Loups à Chatenay Malabry (92), on trouvera 19 autres arbres sélectionnés parmi la soixantaine de sujets proposés. Ces 20 arbres seront valorisés et honorés, en partenariat entre le magazine Terre Sauvage, l'Office National des Forêts et l’AEV. Le Sophora Japonica Pendula va ainsi faire l'objet d'un reportage photographique par Emmanuel Boitier, un grand photographe professionnel, qui travaille entre autres pour Terre Sauvage. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés du déroulement et des détails de cette exposition.

Pour connaître un peu mieux le Sophora Japonica Pendula, voici quelques éléments de sa fiche d’état-civil :

Est-ce le génie du quartier de la Colonie à Argenteuil ou l’arbre sorcier de la rue Etienne Dolet, comme le disait une fillette il y a bien longtemps ? Pour beaucoup d’habitants du lieu, il est surtout l’arbre ami, pilier fièrement tordu qui rend ce coin de rue original et vivant. L’été, sous un feuillage vert franc, dense et mobile, ses grappes de fleurs blanches attirent des centaines d’abeilles. L’hiver, le spectacle de ses branches noueuses qui s’entortillent vers le ciel nous fait lever le nez ! Cet arbre pousse devant un pavillon et lance un bras-branche qui serpente langoureusement sur la clôture entre la rue et le jardin. Pour Amélie, Caroline et Thierry, ses protecteurs, ce pacifique envahisseur accompagne la vie de la maisonnée et visiblement il se sent aimé. Nous le découvrons pour la première fois côté cour ! Ses branches s’étalent sur le toit de l’appentis et son feuillage abrite une charmante tonnelle, invisible pour les passants. Nous apprenons que ce géant est à peine taillé car il vit sur le domaine public. Un grand-père de plus de 80 ans a raconté l’avoir vu, petit. Le mystère plane donc sur sa longévité. Ce spécimen fera-t-il un centenaire ? Et pourquoi les oiseaux le boudent-ils pour construire leurs nids ? Ses branches arrondies seraient elles trop accueillantes pour les chats ? Cet arbre est emblématique de la vitalité de ceux qui ont « grandi loin des futaies, loin de leurs frères des forêts ». De cette ferme volonté de la nature de se contenter de peu en offrant un maximum d’agrément. Nous sommes plusieurs à en être éblouis ! Sophora nous voulons que tu deviennes l’emblème des arbres remarquables qu’il faudra bien un jour se décider à classer au patrimoine de notre grande ville d’Argenteuil !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

guilloton 16/11/2015 11:38

oui, cet arbre je le vois et l'admire en toutes saisons...en hiver lorsqu'il neige ,ses branches noueuses prennent du relief.Il n'est pas très haut mais ses branches s'étalent de façon linéaire sur environ 12 à 13 m de longueur