Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Asparagus - l'empreinte nature

La première famille du Défi famille à énergie positive

La première famille du Défi famille à énergie positive
Asparagus - l'empreinte nature échange avec la première famille argenteuillaise qui dit oui au Défi Famille à énergie positive

AEN : pourquoi avez-vous décidé de rejoindre une équipe Défi ?

Rachid : c’est une belle opération, simple. A l’avenir, nous savons que nous aurons à modifier nos modes de vie trop insouciants. Au-delà des économies d’argent, notre but est d’adopter des comportements plus responsables en matière d’énergie.

AEN : comment convaincre des argenteuillais de s’engager ?

Rima : nous constatons que des personnes de notre entourage ont envie d’agir mais en compagnie de gens qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance. L’association Asparagus a l’avantage de délivrer un message clair, amical et elle s’engage à aider gratuitement des familles argenteuillaises pendant les 6 mois que dure le défi. La proximité, la convivialité mais aussi le sérieux de cette opération qui a déjà été menée avec succès dans d’autres villes, tous ces éléments ont contribué à ce que nous adhérions ! Grâce au défi nous partagerons avec d’autres familles des trucs et astuces vraiment utiles, nous avons hâte que le défi démarre ! Rejoignez nous !

AEN : en quoi est ce que le défi est une action motivante ?

Rachid : je suis sportif et relever le défi de la famille qui gagne la course aux économies d’énergie est motivant !

AEN : quelles sont les actions que vous avez déjà mises en place à la maison pour économiser l’énergie ?

Rachid : j’ai installé des ampoules leds pour l’éclairage dans les pièces de séjour et aussi encastré des appliques leds dans les escaliers ; ainsi plus personne n’oublie d’éteindre la lumière. Cela a représenté un réel investissement, mais au moins nous avons cessé de remplacer régulièrement des ampoules et le confort dans la maison s’est amélioré.

AEN : voyez vous un lien entre le défi et ce que vos enfants apprennent en classe ?

Rima : c’est flagrant, notre fille a été sensibilisée en CM1 à la nécessité de ne pas gaspiller l’eau, et maintenant elle fait attention. Nos parents nous imposaient de ne pas gaspiller pour des raisons économiques. Pour nos enfants ces gestes sont aujourd’hui naturels, ils ont un sens qu’ils comprennent bien, ils les accomplissent surtout pour des raisons écologiques. Le défi nous donne l’occasion à nous les adultes de les encourager.

AEN : au delà du défi avez-vous des projets de nature environnementale ?

Rachid : nous réfléchissons à la possibilité de nous mettre à faire du compost. Nous ne sommes pas encore passés à l’action mais nous y viendrons sans doute avec un petit coup de pouce.

Merci à Rima, Rachid et leurs enfants

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article