Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Asparagus - l'empreinte nature

Compte-rendu de la sortie nature « Une araignée au plafond » 2 octobre 2016 à la butte d’Orgemont

Compte-rendu de la sortie nature « Une araignée au plafond »  2 octobre 2016 à la butte d’Orgemont

La date avait été vraiment bien choisie car les araignées étaient au rendez-vous fixé aux participants par Asparagus - l’empreinte nature.  C’était aussi une belle matinée un peu fraîche et la présence du soleil fut appréciée.  Après une présentation du site qui appartient au patrimoine naturel géré et mis en valeur par l’Agence des Espaces Verts, organisatrice de cette sortie guidée, le matériel utile a été présenté aux participants avant mise à disposition : boîtes loupes, aspirateurs à insectes, guides. Une partie de la butte est actuellement en travaux : ceux-ci permettront de mieux apprécier la superbe vue vers Paris.  Le groupe ( 11 adultes et 7 enfants ) accompagné par les deux naturalistes de l’association s’est dirigé vers la mare, sèche actuellement. Les toiles tissées entre les brins de joncs, en forme de nappe prolongée par un entonnoir de la tégénaire de la tégénaire, ont fait l’objet de notre attention.

Plusieurs petites araignées ont été délicatement attrapées par les enfants qui les ont ensuite soigneusement remises là où ils les avaient trouvées. Ensemble nous avons aussi repéré des linyphies triangulaires dont les toiles en nappe en soie  lâche sont accrochées aux buissons bas non loin de la mare. Nous avons aussi observé une très petite araignée crabe  de la famille des thomisidés, dont les pattes caractéristiques leur permettent d’immobiliser des gros insectes comme des papillons. Lors d’une sortie de préparation l’été dernier nous avions  pu assister à cette chasse.

Les anecdotes à propos de ces arachnides ont intéressé adultes et enfants, notamment leurs techniques de chasse avec des toiles ou sans toile ( chasse à l’affût, à courre, par saut… ) , leur alimentation sous forme liquide, ou encore le tournoiement des pholques en cas de danger. Les riches échanges entre les participants à propos de leurs expériences ont favorisé la remise en cause d’idées reçues à propos des araignées de nos maisons. Plus impressionnantes que « méchantes » les tégénaires domestiques que nous trouvons parfois en cette saison sont souvent des mâles à la recherche de femelles. A l’aide d’un dessin nous nous intéressons à l’anatomie des araignées, à leurs nombreux yeux utiles pour voir ce qui se passe au dessus et en dessous, aux chélicères qui sont « des organes vulnérants » permettant l’inoculation du venin à l’aide des crochets.  Ils sont nécessaires à la chasse que font les araignées aux insectes et peu d’entre eux sont toxiques pour l’homme. Les adultes présents à cette sortie disent ne rien savoir ou presque à propos de ces animaux vraiment surprenants pour le grand public qui les connaît si mal.

De leur côté, les enfants sont très curieux pour apprendre nombre de choses sur les araignées, entre autre, comment un "poil", une soie plus précisément, permet de sentir ... 

Les pattes mâchoires d’une tégénaire domestique sont examinées à la loupe ainsi que la mue d’une araignée que l’on nomme exuvie. 

La nature ordinaire  à laquelle les biologistes accordent une importance grandissante et qu’Asparagus appelle « la nature à deux pas de chez soi » a donc de l’intérêt pour nos visiteurs d’un jour. Le livre guide de A. Canard & C. Rollard passe de main en main. Les connaissances acquises par l’animatrice sur les venins des arachnides, grâce une formation au Muséum national d’histoire naturelle, ont suscité beaucoup d’intérêt. Lorsque le grand public est en contact direct avec la nature qui l’entoure, il comprend bien mieux les enjeux de la préservation et du développement de la biodiversité, si souvent négligés. 

La sortie se termine par un petit questionnaire permettant de relier les silhouettes des araignées que nous avons vues au type de toile qu’elles construisent. Cette sortie famille, en plus de favoriser les échanges de savoirs  a rempli son rôle : elle a permis à chacun de goûter un plaisir simple tout en s’initiant, de manière agréable,  au monde vivant qui nous entoure et qui a bien de l’intérêt. 

 

Documentation : de A. Canard & C. Rollard ( 2015) – A la découverte des araignées, Edition Dunod/MNHN, 192pp

Asparagus – l’empreinte nature remercie chaleureusement Christine Rollard pour la relecture très attentive de ce compte-rendu. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article